Aller au contenu principal
x

Programme d’Appui aux Communes (PAC) (1997 - 2006)

Mis en Å“uvre de 1998 à 2006 par ADM, le PAC s’était inscrit dans l’objectif global d’appuyer la politique de décentralisation, et à transférer progressivement aux communes les fonctions et la responsabilité  de la programmation, de la réalisation et de l’entretien des infrastructures ainsi que de la mise en place des services urbains.

 

A cet effet, le PAC était structuré autour de deux grandes composantes :

  • le développement institutionnel des autorités centrales et locales adossé à un Programme d’Ajustement municipal (PAM), avec des mesures d’accompagnement et un appui institutionnel aux directions centrales[1].
  • les investissements physiques alignés sur un Programme d’Investissement prioritaire (PIP) et un Programme d’Entretien prioritaire (PEP) des infrastructures urbaines.

Le programme était co-financé par l’Etat du Sénégal, la Banque mondiale (BM), l’Agence française de Développement (AFD) et les communes pour un montant global d’environ 62 milliards de F CFA au profit de 67 communes et 320 communautés rurales  existant à l’époque.