Skip to main content
x

Gestion des inondations et villes durables: En 2018, l’ADM va injecter plus de 12 milliards FCFA

Le budget du PROGEP de l’exercice 2018 est arrêté, en recettes et en dépenses, à la somme de douze milliards deux cent un million quatre cent quarante quatre mille trois cent quatre vingt cinq (12 201 444 385) francs cfa. Ainsi, le PTBA 2018 connait, comparé à celui de 2017, une hausse relative de 18 %.

Cette hausse s’explique d’abord  par le  démarrage effectif des activités les plus importantes  de  la sous-composante A3 (Etude diagnostic et stratégie ville durable, PUD de Diamniadio  et de Saint-Louis,  Modélisation et suivi environnemental de la zone côtière de Saint-Louis, etc.). Ensuite, il y a  la poursuite des travaux de la phase 2, tranche 1 (Yeumbeul Nord) et le démarrage des travaux se rapportant à la phase 2, tranche 2 (Mbeubeuss), y compris les Projets d’Investissement Communautaire (PIC) et les aménagements paysagers envisagés au niveau du Pôle urbain de Diamniadio. Enfin, cela découle du lancement d’un projet de relogement des populations sinistrées de la Langue de Barbarie (Saint-Louis).

C’est le Comité de pilotage du Projet de Gestion des Eaux pluviales et d'Adaptation au Changement climatique (PROGEP) présidé par  le Conseiller spécial du Premier Ministre, Cheikh Diop, qui  a validé, ce mardi 26 décembre 2017, le PTBA de l'Agence de Développement Municipal (ADM) dans la lutte contre les inondations. Le Dg de l’ADM, Cheikh Issa Sall, le Conseiller Technique du Ministre de la Gouvernance Territoriale, Biram Owens Ndiaye, le Représentant du Ministre de l’Economie, des Finances et du Plan et l’ensemble des acteurs du projet  ont pris part à cet atelier de  validation du Programme de Travail et Budget Annuel 2018 (PTBA) du PROGEP.

 

 

Le PROGEP (2012-2019), qui constitue une des composantes du Plan décennal de Lutte contre les Inondations (PDLI), est cofinancé, pour un coût global de 121,3 Millions de dollars US (60,65 Milliards de FCFA), par l’Etat du Sénégal (13.3 %), la Banque Mondiale (74.8%), le Fonds pour l’Environnement Mondial (46 %) et le Fonds Nordique de Développement (7.3 %).

La zone d’intervention qui couvrait initialement les Villes de Pikine et de Guédiawaye, a été étendue, suite à l’obtention de deux (02) financements additionnels, à l’Agglomération de Saint-Louis et au Pôle urbain de Diamniadio. Le PROGEP permettra, à terme, d’impacter 550 000 bénéficiaires sur plus de 660 ha.

 

 

Le budget du PROGEP de l’exercice 2018 est arrêté, en recettes et en dépenses, à la somme de douze milliards deux cent un million quatre cent quarante quatre mille trois cent quatre vingt cinq (12 201 444 385) francs cfa. Ainsi, le PTBA 2018 connait, comparé à celui de 2017, une hausse relative de 18 %.

Cette hausse s’explique d’abord  par le  démarrage effectif des activités les plus importantes  de  la sous-composante A3 (Etude diagnostic et stratégie ville durable, PUD de Diamniadio  et de Saint-Louis,  Modélisation et suivi environnemental de la zone côtière de Saint-Louis, etc.). Ensuite, il y a  la poursuite des travaux de la phase 2, tranche 1 (Yeumbeul Nord) et le démarrage des travaux se rapportant à la phase 2, tranche 2 (Mbeubeuss), y compris les Projets d’Investissement Communautaire (PIC) et les aménagements paysagers envisagés au niveau du Pôle urbain de Diamniadio. Enfin, cela découle du lancement d’un projet de relogement des populations sinistrées de la Langue de Barbarie (Saint-Louis).

C’est le Comité de pilotage du Projet de Gestion des Eaux pluviales et d'Adaptation au Changement climatique (PROGEP) présidé par  le Conseiller spécial du Premier Ministre, Cheikh Diop, qui  a validé, ce mardi 26 décembre 2017, le PTBA de l'Agence de Développement Municipal (ADM) dans la lutte contre les inondations. Le Dg de l’ADM, Cheikh Issa Sall, le Conseiller Technique du Ministre de la Gouvernance Territoriale, Biram Owens Ndiaye, le Représentant du Ministre de l’Economie, des Finances et du Plan et l’ensemble des acteurs du projet  ont pris part à cet atelier de  validation du Programme de Travail et Budget Annuel 2018 (PTBA) du PROGEP.

 

 

Le PROGEP (2012-2019), qui constitue une des composantes du Plan décennal de Lutte contre les Inondations (PDLI), est cofinancé, pour un coût global de 121,3 Millions de dollars US (60,65 Milliards de FCFA), par l’Etat du Sénégal (13.3 %), la Banque Mondiale (74.8%), le Fonds pour l’Environnement Mondial (46 %) et le Fonds Nordique de Développement (7.3 %).

La zone d’intervention qui couvrait initialement les Villes de Pikine et de Guédiawaye, a été étendue, suite à l’obtention de deux (02) financements additionnels, à l’Agglomération de Saint-Louis et au Pôle urbain de Diamniadio. Le PROGEP permettra, à terme, d’impacter 550 000 bénéficiaires sur plus de 660 ha.